Vous est-il déjà arrivé d’observer la dentition de votre interlocuteur, et ce avec une attention à la limite de l’impolitesse ? 

Plusieurs raisons me poussent à vous poser cette question.

La première, c’est que je suis misophone. Depuis mon enfance, j’ai une aversion toute particulière pour les bruits buccaux des autres. 

Entendre un ami avaler une gorgée de café bruyamment ou encore un animateur de radio avaler sa salive très près du microphone m’écorche les tympans comme un larsen.

Attiré par ces bruits désagréables, mon regard se pose la bouche de mes interlocuteurs. 

La seconde, c’est qu’on peut lire dans la cavité buccale comme dans un livre ouvert. Ce livre est notre carnet de santé. 

Observer la bouche est un travail archéologique, de sérieux problèmes peuvent se cacher sous vos dents et celles de vos proches.

Une dent cassée révèle un traumatisme physique passé, un plombage suggère la présence ancienne d’une carie et une halitose peut trahir une gingivite avancée… 

Tel un dentiste sur les mâchoires ouvertes de son patient, cette lettre est une invitation à vous pencher sur votre santé buccale. 

Votre bouche est-elle… déséquilibrée ? 

Vous avez sans doute déjà entendu parler du « microbiote intestinal », vous n’êtes peut-être pas sans connaître l’existence du microbiote buccal. 

Votre bouche, comme vos intestins et, si vous êtes une femme, votre flore vaginale, repose sur un équilibre bactérien fragile.

Si votre microbiote buccal est mal en point (en situation de dysbiose), des mauvaises bactéries prennent le dessus et provoquent le chaos dans votre bouche. 

La dysbiose, c’est le désaccord entre les bactéries « hôtes », indigènes à votre organisme, et les bactéries « invitées ». Lorsque les bactéries issues de l’extérieur (les « invitées ») prennent le dessus sur les bactéries indigènes (« hôtesses »), vous êtes sujet à de nombreuses pathologies telles que des caries, des gingivites…

Ce mécanisme biologique a ses exégèses cinématographiques dans le registre de l’horreur, et ce n’est pas un hasard. Je pense notamment au film de Michael Haneke, Funny Games ou encore celui de Darren Aronofsky, Mother!

Dans ces deux scénarios, l’équilibre d’une famille est brisé par l’intrusion d’inconnus qui s’installent dans leur quotidien, sans leur accord, pour semer le désordre. 

Vous l’aurez compris, il se passe à peu près la même chose dans votre corps dans le cas d’une dysbiose.

Cela vous est-il déjà arrivé ?

Garder ses dents en bonne santé permettrait de limiter les risques de maladies cardiovasculaires.  

Avant de vous en dire plus, procédez à un contrôle rapide :

    • Votre mastication est-elle douloureuse ?
    • Avez-vous mauvaise haleine ? 
    • Avez-vous du tartre ?
    • Vos gencives sont-elles douloureuses / ressentez-vous des picotements ?
    • Vos gencives sont-elles gonflées et rouges ? 
    • Vos dents sont-elles sensibles au chaud et au froid ?
    • Vos dents vous paraissent-elles plus grandes ?

    Si vous avez plus de deux des symptômes suivants, vous êtes peut-être concerné par une gingivite chronique qui touche près de la moitié de la population mondiale[1]… et en particulier les personnes âgées (82% à l’échelle mondiale)[2] !

    Il vous est sans doute déjà arrivé d’en avoir une. Quand vous avez une gingivite, vos gencives se teintent d’un rouge vif, elles sont parfois plus gonflées et il vous arrive de cracher un peu de sang lors de votre brossage de dents.


    En cause,
    une colonie de mauvaises bactéries s’accumule à la jonction de vos gencives et de vos dents et entament leur déchaussement.

    Une gingivite délaissée peut se transformer en parodontite, et là, c’est la catastrophe

    S’ensuivent la formation d’un abcès, des douleurs et la possible chute des dents dans les cas les plus graves.

    Prenez soin de votre cœur… en allant chez le dentiste !

    Le lien entre la dégradation de votre santé buccale et certaines maladies cardio-vasculaires a été étudié dans plus de 15 000 études scientifiques depuis la fin des années 90 (15 625, pour être exacte)[3] !

    Quel mécanisme est étudié ?

    Une gingivite provoque une situation inflammatoire dans votre bouche – comme nous l’avons vu, il s’agit de la dysbiose.

    Certains microorganismes issus de cette inflammation se multiplient et passent dans votre sang pour atteindre les organes de votre corps, notamment vers votre cœur et vos poumons.  

    Une mauvaise hygiène buccale poussée jusqu’à la parodontite serait même associée au diabète, à l’arthrose rhumatoïde ou encore des maladies pulmonaires chroniques[4]

    Une bactérie qui ferait perdre la tête 

    Dans le cas de votre bouche, un invité indésirable est particulièrement redoutable : la porphyromonas gingivalis

    Cette bactérie et ses dérivés (on les appelle les « gingipaïnes ») sont la cause des gingivites et des parodontites… et peut-être même de certaines maladies dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer.


    Le schéma ci-dessus met en évidence le processus inflammatoire à l’œuvre dans votre corps. 

    Une étude publiée en janvier 2023[5] met en lumière le lien de corrélation entre les porphyromonas gingivalis et le développement de la maladie d’Alzheimer. 

    La recherche au sujet de la maladie d’Alzheimer est en constante évolution. Ce qui est en débat, ce sont les facteurs qui causent la dégénérescence neuronale. 

    En bref, les enzymes créées par la bactérie porphyromonas gingivalis captureraient le fer sanguin à destination du cerveau. 

    Une mauvaise distribution de fer vers le cerveau serait à l’origine de la ferroptose, un phénomène biologique qui conduit à la dégénérescence et à la mort neuronale.

    Vous me suivez encore ? Parfait.

    Le rôle de la ferroptose n’est identifié que depuis quelques années comme facteur direct de mauvaise absorption du fer par le cerveau et donc, comme acteur du développement de la maladie d’Alzheimer[6].

    Quelques réflexes simples à adopter

    Garder votre microbiote buccal en pleine forme avec une alimentation saine et une bonne hygiène est la première étape pour être en bonne santé (et le rester).

    Observer vos dents et vos gencives pourrait vous protéger de biens des maux, voici quelques conseils :

        • Contrôlez votre taux de vitamine D et assurez-vous d’en prendre en complément[7] ou d’avoir une alimentation riche en vitamine D (les œufs, les produits laitiers, le chocolat noir, l’avocat, certains champignons) ; 

        • Brossez-vous les dents correctement (pendant 2 minutes, 2 fois par jour au minimum) ;

        • Utilisez du fil dentaire tous les jours ;

        • Prenez rendez-vous chez votre dentiste pour un contrôle et un détartrage tous les 6 mois. 

      Après tout, ma misophonie cache peut-être une certaine philanthropie, inquiète de la bonne santé de mes interlocuteurs. Alors, prenez soin de vos dents ! 

      Santé !

      Mélanie Sigali

       

      Sources : 

      1 Impact of Oral Microbiome in Periodontal Health and Periodontitis: A Critical Review on Prevention and Treatment.

      Tadjoedin F. M. The correlation between age and periodontal diseases. Journal of International Dental and Medical Research. 2017;10(2):p. 327.

      3 Frontiers in Oral Health, 24 August 2022. Sec. Oral Health and Nutrition, https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/froh.2022.999817/full#B16

      4 Nazir M, Al-Ansari A, Al-Khalifa K, Alhareky M, Gaffar B, Almas K. Global Prevalence of Periodontal Disease and Lack of Its Surveillance. Scientific World Journal. 2020.

      Sixin Liu, Catherine A. Butler, Scott Ayton, Eric C. Reynolds & Stuart G. Dashper (2024) Porphyromonas gingivalis and the pathogenesis of Alzheimer’s disease, Critical Reviews in Microbiology.

      Da Zhao, Kailin Yang, Hua Guo, Jinsong Zeng, Shanshan Wang, Hao Xu, Anqi Ge, Liuting Zeng, Shaowu Chen, Jinwen Ge, Mechanisms of ferroptosis in Alzheimer’s disease and therapeutic effects of natural plant products: A review, Biomedicine & Pharmacotherapy, Volume 164, 2023.

      Botelho J, Machado V, Proença L, Delgado AS, Mendes JJ. Vitamin D Deficiency and Oral Health: A Comprehensive Review. Nutrients. 2020.

      Rechercher
      NEWSLETTER

      J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la liste de votre-sante-votre-alimentation. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la Politique de confidentialité

      S’abonner
      Notification pour

      4 Commentaires
      Commentaires en ligne
      Afficher tous les commentaires

      Bonjour,
      Je suis bien d’accord avec vous. Depuis plusieurs années j’ai les gencives, gonflées, rouges, avec des saignements et les dents qui se découvrent à la racine.
      Le problème est : comment trouver un dentiste qui est prêt à se pencher sérieusement sur le problème. Perso à part : il faut faire attention aux gencives et ne pas les agréssées. Je n’est rien eu d’autre.

      Votre lettre contient des informations très importantes et surtout très instructives que je n’ai jamais entendues prononcer par un ou une dentiste.
      Remerciements

      Ce conseil était possible à suivre avant la pénurie de dentistes. Dans la région Centre quand votre dentiste habituel part en retraite c’est très difficile d’en trouver un nouveau, et il y en a eu beaucoup. Si vous en trouvez avec des mois d’attente pour un rendez-vous, c’est pour une première consultation bilan et pas encore pour un soin. J’ai trouvé un dentiste qui n’arrache pas les dents et c’est pour cela que je venais! La région parisienne est mon recours avec toute la logistique associée. Je souhaite à chacun(e) de pouvoir consulter tous les six mois dans un futur pas trop éloigné!

      Bonjour.
      J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre article très sensé.
      J’ai 70 ans et j’ai connu des problèmes dentaires bien que je me soit lavé les dents après chaque repas, même léger ; soient 5 à 6 lavages soignés quotidiens.
      Mes gencives du maxillaire supérieur se rétractant les bactéries ont provoqué des abcès dentaires entrainant l’extraction de dents parfaitement saines ! ! !
      J’ai résolu le problème en changeant la façon de me brosser les dents ; à présent je pose la brosse imprégnée de « Parodontax traitement complet » à la jonction de la joue et de la gencive, j’appuie et je dirige la brosse vers la dent ; de ce fait la gencive bénéfice d’un massage et d’un nettoyage ; la dent est nettoyée en fin de parcours. Et inversement pour l’intérieur des dents.
      En plus je me rince la bouche avec de l’eau et du bicarbonate de soude.
      Ce traitement a stoppé tous mes problèmes de parondontie.
      Cordialement.